Hacked By Grilex
Accueil du site > Le village d’Auragne > ¤ Articles Archivés. > Bruit de fond dans les coteaux ...

Bruit de fond dans les coteaux ...

dimanche 1er novembre 2009, par sudtek

Comme je le disais sur la page de garde du site web dans tous les petits villages il y a des rumeurs des histoires des clans …. Un village qui aurait inspiré Raimu, les cigales et le pastis en moins.

Et comme dans tous les films rocambolesques mettant en scène Raimu et ses acolytes on retrouve des constantes caractéristiques. La première c’est l’intrigue, simple et facile à comprendre. La seconde c’est le lieu ou se déroule la scène, le village, sa commune avec son château, son église, sa mairie ... La dernière c’est l’identification des protagonistes ; on cerne rapidement leur caractère, mais on ignore ou s’arrêtent leurs limites, l’énergie et la véhémence dont ils feront preuve pour mettre en œuvre et conforter l’archétype du personnage qu’ils incarnent ; qu’ils soient curés, politiciens, boulangers, instituteurs, ou enquiquineurs ... certains cumulent plusieurs casquettes.

En 2009 de nombreuses personnes pensent que les vieux films en noir et blanc sont désuets ou trop visionnés, on pourrait supposer qu’il concerne seulement quelques personnes endémiques de l’arrière pays du Var ... et bien non le Var n’est pas le seul "pays" capable de faire toute une histoire voir une trilogie avec un événement digne de la rubrique des potins et je vais vous le prouver !

Il y a quelques jours j’ai reçu un courrier ; lettre originale que vous pouvez télécharger au format PDF en bas de la page. Celui-ci est intitulé "Lettre ouverte au conseil municipal d’Auragne". Je ne fais pas parti du conseil municipal mais comme j’ai réceptionné cette missive dans ma boîte aux lettres, elle est donc adressée à tous et par définition peut être reprise par n’importe qui.

Je ne résiste pas au fait de vous copier coller cette lettre rédigée par un habitant du petit village d’Auragne afin de vous prouver que les vieux films d’antan sont loin d’être exagérés avec des histoires capilotractées*.

*Tirées par les cheveux pour le commun des mortels.


Lettre ouverte au conseil municipal d’Auragne

à Auragne le 06 octobre 2009

Monsieur le Maire, Mesdames et Messieurs les conseillers municipaux,

Dimanche 04 octobre 2009, météo-France avait annoncé une superbe journée ensoleillée sur le pays du Lauragais, mais les ordinateurs de la station nationale n’ont pas détecté le gros nuage noir qui allait couvrir notre beau village. Ce 04 octobre 2009, la loi de 1905 concernant la séparation de l’église et de J’état a été bafouée par des élus de la république de France, république qui a pour valeurs « Liberté, Égalité. Fraternité » mais aussi "Laïcité".

Monsieur le Maire, Mesdames et Messieurs les conseillers municipaux, je vous pose ces questions :

- Pourquoi avoir autorisé la célébration d’un culte religieux sur une place publique alors que l’église est prévue à cet effet ?
- Y a t’ il eu débat et vote lors du conseil municipal concernant l’organisation de cette journée ?
- Autoriseriez vous également la célébration d’un autre culte (Musulman, Témoins de Jéhovah, etc ... ) sur la place publique du village ?

J’ai constaté que des élus participaient activement à l’organisation de cette journée (mise en place de la scène, etc) Était ce en tant qu’élus ou bien par convictions religieuses ? il peut y avoir ambiguïté. Ces questions sont fondamentales car quelque rappels historiques.

Le 21 février 1795 : La convention met fin à cinq ans d’intolérance religieuse en proclamant la liberté de culte. Désormais l’état autorise l’exercice du culte de son choix mais insiste sur le fait qu’il doit se dérouler sans signes ostentatoires et que l’état ne sera pas mis à contribution pour fournir des lieux de prières.

Le 09 décembre 1905 : Vote de la loi concernant la séparation de l’église et de l’état (après des débats houleux au parlement) résultat du vote : 341 Pour 233 Contre Extraits du contenu de la loi Article 1er : La République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes sous les seules restrictions édictées ci-après dans l’intérêt de J’ordre public. ART. 2.-La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte. En conséquence, à partir du 1er janvier qui suivra la promulgation de la présente loi, seront supprimées des budgets de l’Etat, des départements et des communes, toutes dépenses relatives à l’exercice des cultes. Pourront toutefois être inscrites aux dits budgets les dépenses relatives à des services d’aumônerie et destinées à assurer le libre exercice des cultes dans les établissements publics tels que lycées, collèges, écoles, hospices, asiles et prisons. Les établissements publics du culte sont supprimés, sous réserve des dispositions énoncées à l’article 3.

Vous trouverez l’intégralité du texte publié au journal officielle Il décembre 1905 à l’adresse internet ci-dessous http://www.assemblee-nationale.frlhistoire/eglise-etatlsommaire.asp#loi

Le 14 mai 2009 -Loi de 1905 consolidée par le sénat et la chambre des députés Monsieur le Maire, Mesdames et Messieurs les conseillers municipaux, vous avez littéralement bafoué un symbole de la république française, celui de la Laïcité alors que nous vivons actuellement dans un monde qui subit la poussée des extrémÎsmes religieux. Faut il vous rappeler que Monsieur BUSH a été élu en 2000 grâce à une fraude dans l’état de Floride derrière laquelle on trouve les radicaux religieux. Résultat : Attentat à New York, début de la guerre en Afghanistan, guerre en Irak, désordre au Moyen Orient, le traité d’Oslo pour la paix entre Israël et le peuple palestinien enterré. Des hommes, des femmes et des enfants meurent pour cela, civils et militaires. Je pense à nos soldats qui se retrouvent confrontés à la mort suite à des décisions irresponsables de certains hommes politiques. Je n’oublie pas bien entendu les intérêts économiques en jeu. Monsieur le Maire, Mesdames et Messieurs les conseillers municipaux, doit-on vous rappeler la sombre histoire de l’inquisition, l’assassinat d’Henri IV, le procès de Galilée, la Saint Barthélémy, etc, etc ...

Il y a une vingtaine d’années, j’ai écrit une chanson "enfants de la faim" dans laquelle il ya cette phrase : « Je ne suis rien sur cette terre, au même titre qu’un pauvre chien. Et bien comme tous les chiens qui sentent le danger approcher, j’aboie. Ce que j’ai vu dimanche 04 octobre à Auragne, petit village paisible à vivre, c’est la droite radicale catholique à qui vous avez ouvert la porte. Cette droite qui est contre l’ IVG (Interruption Volontaire de Grossesse), qui est contre le port du préservatif lors de rapports sexuels afin de se protéger du sida, qui est contre le mariage des prêtres, aux ordres d’un pape Benoit XVI qui dans sa jeunesse participait aux jeunesses hitlériennes et qui a repris voix avec l’Opus Dei, mis à l’écart durant la présence de Jean Paul II.

Monsieur le Maire, Mesdames et Messieurs les conseillers municipaux, je suis vraiment attristé de voir que notre joli village ait été la scène de ce spectacle. Vous avez offert de braves gens fort respectables qui sont venus prier, mais qui n’épousent peut être pas ces idées radicales, à une poignée de radicaux catholiques. J’ai toujours respecté les convictions religieuses des uns et des autres, preuve en est que je n’ai jamais contesté une messe dans l’église d’Auragne durant mes 10 années de présence dans ce village.

Je sais qu’en publiant cette lettre ouverte je touche un sujet sensible et que je mets en péril ma famille et mes biens car dimanche j’ai été menacé lorsque je suis intervenu. Menacé par vous Monsieur le Maire qui avez refusé d’aller dialoguer dans la mairie, lieu neutre de la république, et qui m’avez textuellement dit : « Si tu perturbes la cérémonie, tu vas avoir des problèmes ». Menacé par un service d’ordre de quelques gros bras qui m’ont bien dit que si je perturbais la cérémonie religieuse j’aurais des soucis (vous comprenez ce que cela sous-entend) et qui m’ont conseillé de rester bien calmement enfermé chez moi, ce qui soit dit en passant est une entrave à la liberté individuelle de circuler. Suite à cela, j’ai demandé la présence et la protection de la gendarmerie.

Compte tenu des circonstances, sachez Monsieur le Maire, vous qui êtes le premier magistrat du village et qui avez compétence de police judiciaire, que je vous tiendrais totalement responsable de toutes tentatives d’intimidation par des tiers personnes et d’éventuelles dégradations de mes biens personnels.

Monsieur le Maire,je sais que vous êtes un personnage courtois et j’ose supposer que vous avez simplement voulu faire plaisir à quelques "bigotes" chères à notre grand Jacques BREL national, sans en mesurer les conséquences, à moins que cela ne soit par « clientèlisme ». Je vous demande donc d’avoir l’obligeance de répondre aux questions qui vous sont posées par un courrier adressé à tous vos administrés afin que les Auragnais puissent connaître la position des élus concernant cette journée du 04 octobre 2009.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Maire, Mesdames et Messieurs les conseillers municipaux, mes sentiments respectueux.

Patrick JUBERT Citoyen d’Auragne Citoyen de la République Française Citoyen de l’Union Européenne Citoyen du Monde Pour les citoyens d’Auragne attachés à la valeur de « Laïcité » vous pouvez m’écrire, voire me soutenir, à l’adresse électronique suivante que j’ai créé spécialement à cet effet.

laicite.auragne@gmail.com

La culture coûte cher ? essayez l’ignorance ! (Victor HUGO)


Quand on vous adresse une telle lettre on est en droit de penser que le petit village d’Auragne ne doit pas être une sinécure à administrer. Cette missive est destinée au conseil municipal et je n’ai pas vocation à répondre à sa place, mais le moins que l’on puisse dire c’est que son auteur saute du coq à l’âne en faisant des liens et amalgames pas toujours cohérents ... passant de l’Afghanistan, à bush des catholiques et j’en passe ...

Il me semble important de remettre les choses dans leur contexte :

Auragne est un tout petit village d’environ 408 habitants dont l’unique place rectangulaire située au centre du village doit avoir une surface d’environ 900M². Sur son pourtour il y a 3 bâtiments publics (représentés en jaune) ; la mairie qui siège dans l’ancienne école des garçons ; la salle des fêtes et la bibliothèque. Un des côtés de cette place est occupé par un château privé. Le reste est composé de quelques maisons dans le pur style Lauragais en brique foraine rouge et non pas rose !!. Le cœur du village est construit sur le périmètre de cette place publique. Les maisons sont donc accolées et tous les bâtiments publics ou privés sont orientés vers la place.

L’église est construite dans le plus pur style catholique du 13 éme et sa forme vue de dessus symbolise une croix (voir photo google earth). L’église et son presbytère (habitation privée) sont construits sur un ancien cimetière qui témoigne d’une présence humaine bien antérieure au 13 éme. Personnellement le fait que cette église soit catholique m’importe peu car je suis athée, mais cela ne n’empêche pas de reconnaitre que l’architecture de ce bâtiment est remarquable. Elle est très représentative d’une époque et c’est à mon avis l’élément structurant du village, la plupart des bâtiments sont en harmonis. Ce bâtiment n’a jamais eu d’autre vocation et a toujours était dédié au culte catholique. De mémoire il n’y a plus de curé à demeure dans notre village depuis belle lurette et le ou les curé(s) officient à ce jour dans plusieurs paroisses.

Lors d’une inspection par les architectes des bâtiments de France il y a quelques années l’église fut fermée car une poutre maîtresse menaçait de céder et de s’effondrer ce qui aurait pu faire désordre vous en conviendrez. Malheureusement faire réparer un bâtiment classé ouvert au public n’est pas une une simple affaire. Après plusieurs années de fermeture nécessaire pour trouver les fonds et effectuer les travaux le dimanche 04 octobre une célébration / cérémonie / inauguration (choisissez le terme qui vous conviendra) a eu lieu pour marquer sa réouverture officielle.

"Y a t’ il eu débat et vote lors du conseil municipal concernant l’organisation de cette journée ? " Il me semble que pour organiser une "manifestation" au sens large du terme sur une place publique il faut en faire la demande auprès du Maire et que celle-ci est votée lors d’une réunion du moins en fonction du calendrier établi. J’ai personnellement assisté à quelques réunions municipales à Auragne et apparemment le conseil municipal suit cette procédure. Je n’étais pas présent le jour au ce sujet a été débattu, mais je vois mal comment il aurait pu en être autrement car jusqu’à preuve du contraire nous sommes en république ! De plus les cultes officiellement reconnus par l’état sont des organisations qui sont informées et respectent les règles de fonctionnement.

"Pourquoi avoir autorisé la célébration d’un culte religieux sur une place publique alors que l’église est prévue à cet effet ?"
En général lors d’une inauguration ou d’une réouverture concernant un bâtiment, en général les citoyens et les élus se réunissent devant celui-ci. Je ne suis pas un expert dans le domaine de la religion mais étant donné que ce bâtiment à la vocation d’être un lieu ou l’on pratique le culte catholique il me parait également logique que le curé puisse officier dans les règles que lui dicte l’église afin que ce lieu soit apte à assurer pleinement ses fonctions. Comme je le disais ci-dessus l’église est située au pied de la place dont elle occupe tout un côté, il semble donc évident que la cérémonie se passe à l’extérieur au pied de l’église à fortiori sur la place publique. Sinon quel endroit suggérez vous ? à distance avec une cérémonie virtuelle ? dans les bois ou dans un champ privé mis à la disposition pour cette inauguration ? Il me semble qu’il y a également eu un repas dominical ; je vois mal les catholiques festoyer dans l’église avant ou après avoir pris "spirituellement" possession des lieux. Je ne pense pas que les représentants du culte aient agis sans avoir l’autorisation de la mairie et qu’ils aient dérogé aux règles.

Néanmoins ce qui me choque le plus dans cette question c’est la question en elle même ! Je m’explique, ce monsieur dit :"Pourquoi avoir autorisé la célébration d’un culte religieux sur une place publique alors que l’église est prévue à cet effet ?" Cette personne fais un amalgame car une église n’a pas vocation à recevoir tous les cultes religieux, sinon le bâtiment ne porterait pas le nom d’église mais celui de mosquée , synagogue, temple .... L’église d’Auragne n’est pas que je sache un lieu de culte en timeshare.

"Autoriseriez vous également la célébration d’un autre culte (Musulman, Témoins de Jéhovah, etc ... ) sur la place publique du village ? "
A mon avis ces différents cultes ne sont pas représentés à Auragne, néanmoins je vois mal pourquoi et à quel titre elle leur serait refusée.

"J’ai constaté que des élus participaient activement à l’organisation de cette journée (mise en place de la scène, etc) Était ce en tant qu’élus ou bien par convictions religieuses ? il peut y avoir ambiguïté."
L’ambiguïté mis en avant pas ce monsieur n’a pas lieu d’être car toutes les personnes nées en France grandissent malgré elles sous l’influence judéo-chrétienne subjacente ... Indépendamment de leurs convictions religieuses ou politiques les élus de notre village ont toujours mis la même ferveur à participer activement à l’organisation de toutes les manifestations pour plusieurs raisons :
- Les gens aiment bien participer et s’impliquer dans la vie de leur village.
- Les élus se doivent de montrer l’exemple.
- Le village d’Auragne n’a pas de service technique chargé de faire l’intendance et repose sur le bénévolat de tous, élus compris.

Bien malin celui-qui pourrait quantifier le taux de ferveur religieuse qui anime et motive personnellement chaque Auragnais cela sous entendrait qu’une personne de confession catholique ne devrait pas participer à une cérémonie laïque ou toute autres combinaisons. L’essentiel est de prendre en compte la bonne volonté de tous pour essayer de participer à la vie du village, je ne vois ou est le problème à partir du moment ou la manifestation en cours a été dûment autorisée, ne trouble pas l’ordre public et se déroule comme prévu.

Je ne m’attarderai pas sur le reste Bush, Benladen (alias Beni pour les intimes :) ) , l’Afghanistan et tout le reste ... car cela n’apporte pas grand chose de concret et de constructif.

A titre d’information il est à noter qu’une manifestation légalement autorisée officiellement commencée sur la place publique ne peut être interrompue par un individu, l’intervenant risque de sérieux problèmes. Le maire de part son statut de premier magistrat est en droit de verbaliser et peut saisir la gendarmerie pour embarquer et assigner le perturbateur de façon à ce que la manifestation puisse se dérouler normalement. Vous pouvez contremanifester à condition d’avoir l’autorisation du conseil municipal. Néanmoins cette autorisation ne vous sera pas accordée au même endroit ni à proximité du lieu ou en même temps afin d’éviter que la situation dégénère et trouble l’ordre public. Autrement dit à Auragne vu le nombre de rues et de places disponibles ce n’est pas gagné ...

J’ai franchement du mal à comprendre pourquoi ce courrier a été distribué à tous les habitants, dans quel but ? Je ne pense pas que créer une polémique autour d’un non événement soit la meilleure façon de s’intégrer dans un village.

Vous l’aurez compris cette histoire ne cassera pas 3 pattes à un canard d’où mon introduction taquine. J’ose espérer qu’il n’y aura jamais un film inspiré d’un tel scénario, car je ne pense pas que nous aurions la chance d’avoir un "OSCAR"...

A+

P.-S.

Une dernière précision sauf erreur ou omission de ma part Jacques Brel était belge non pas français !

Portfolio

Place & batiments publics d'Auragne. Vue de dessus zoom su l'église (zoom). Eglise D'auragne vue de face.

1 Message

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0